Article plein air d'ailleurs

photos Francis Gagnon

AILLEURS - ENTRE MONTAGNES, CANYONS ET VALLÉES

Une randonnée dans la Teton Crest Trail

Publié le 9 janvier 2017, par Francis Gagnon

L’idée de cette expédition avait rapidement germé quelques mois seulement avant que nous foulions ce sentier. Nous lisions sur différentes randonnées en Amérique du Nord quand nous sommes tombés sur un article portant sur la Teton Crest Trail. Situé dans le parc national de Grand Teton, au Wyoming, le sentier ne plonge que très rarement en dessous des 2500m. Il évolue à travers les imposantes montagnes de Grand Teton, donnant l’opportunité d’admirer les plus beaux panoramas du parc, de côtoyer une vie sauvage diversifiée, et de planter sa tente en des lieux auxquels certains ne peuvent que rêver. Nous étions conquis avant même d’y mettre les pieds. Ainsi, par une soirée de mai, nous avions magasiné nos billets d’avions et, signe que la chance nous souriait, nous achetions nos permis de camping en arrière-pays au moment même où prenait fin la période de réservation! 

On y est!

À peine trois mois s’étaient écoulés, août battait son plein et nous étions enfin au parc national de Grand Teton. Le soleil était chaud et il n’y avait aucun nuage. Nous étions fébriles. Les énormes montagnes promettaient des paysages grandioses, mais également une randonnée ardue. Après être passés au centre d’information pour récupérer nos permis et entendre les conseils de sécurité, nous entamions notre randonnée. Nous avions déterminé un parcours de quatre jours durant lesquels nous allions marcher un peu plus de 55 kilomètres.  

Se mesurer au Death Canyon

Notre première journée consista à emprunter le sentier de Death Canyon. Le chemin n’est pas pour les amateurs, puisqu’il s’agit de marcher environ 15km et de gagner plus de 900m de dénivelé. Après environ trois heures, nous arrivions finalement au canyon. Contrairement à ce que son nom laisse croire, il n’a rien d’hostile. Situé sur un plateau, le sentier évolue en effet dans une vallée ceinturée par d’énormes montagnes révélant une végétation riche et luxuriante. Ce fut le moment parfait pour dîner et prendre une pause bien méritée: le sentier difficile, la chaleur et le poids de nos sacs étaient autant de facteurs qui rendaient la randonnée éprouvante. 

La journée tirait à sa fin et nous commencions à perdre le soleil dans les montagnes. Nous avions quitté le canyon depuis un moment pour une dernière montée qui nous mènerait à Fox Creek Pass, un col où nous allions passer la nuit. Nous étions exténués, mais l’incroyable beauté de l’endroit, qui avait déjà rempli nos têtes d’images et de souvenirs, nous faisait oublier la fatigue et la douleur. Nous avions repéré quelques arbres à travers lesquels nous avions établi notre campement, aux premières loges pour admirer le canyon que nous venions de traverser quelques heures auparavant. Alors que les derniers rayons de soleil touchaient la cime des montagnes et que la température chutait rapidement, nous finissions de manger un repas chaud et réconfortant. Ce ne fut pas long ensuite avant que nous nous glissions dans nos sacs de couchage et que nous nous endormions, quelques minutes plus tard.

Surplomber le Death Canyon

La nuit avait été réparatrice et nous étions d’attaque pour une deuxième journée de randonnée. Celle-ci, qui allait être aussi longue que la précédente, aurait par contre l’avantage de présenter moins de dénivelé. Ainsi, après avoir mangé et démonté notre campement, nous prenions un nouveau
sentier nommé Death Canyon Shelf. Celui-ci était très différent du chemin emprunté la journée précédente. Situé en altitude, il évoluait sur un vaste plateau surplombant les énormes montagnes de Death Canyon. La végétation, plus rare, témoignait du climat plus aride de cet endroit situé en altitude. Nous savions que nous devions faire attention à nos réserves d’eau, puisque les points de ravitaillement se feraient plutôt rares durant cette portion de la journée. Pour ajouter à l’ambiance, la fumée des feux de forêt faisant rage au nord du parc était perceptible à la fois par son odeur, et aussi parce qu’elle estompait les massifs montagneux situés plus loin.

Alaska Basin

Le sentier de Death Canyon Shelf nous mena éventuellement à sortir du parc pour traverser Alaska Basin. Plusieurs pauses se sont alors imposées afin de nous reposer et de profiter des paysages qui nous étaient offerts. Cette section de la Teton Crest Trail est située dans une forêt nationale. Le camping n’est pas restreint, de sorte que plusieurs randonneurs campent dans cette section, aux endroits qui leur plaisent le plus. C’est généralement le lac Sunset qui en attire la majeure partie. Pour notre part, nous avions décidé de donner un effort supplémentaire et de nous rendre à Hurricane Pass, à la limite du parc et de la forêt nationale. Je ne sais pas si c’est la fatigue, l’altitude, l’oxygène commençant à se faire plus rare, ou tous ces facteurs, mais la vue des énormes montagnes que nous avions du haut du col nous a remplis d’un sentiment d’admiration et de gratitude difficilement descriptible. Nous sommes restés assis plusieurs minutes, en silence, à tout simplement contempler et apprécier cet endroit tout droit sorti des rêves.

Les sentiers des cascades

La nuit avait été particulièrement froide. Nous nous étions d’ailleurs réveillés le matin sous une tente complètement givrée. La journée allait être consacrée à franchir un peu plus de 10km dans les sentiers de South Fork Cascade et de North Fork Cascade. Le chemin zigzaguait entre les montagnes, traversant ruisseaux et cascades bordés par différentes variétés de fleurs sauvages. C’était comme si, dans cet endroit bien précis, l’été ne faisait que commencer. Après quelques heures, nous arrivions dans le secteur où nous allions camper. Comme le chemin avait été particulièrement rapide et qu’il nous restait du temps avant la tombée de la nuit, nous reprenions les sentiers afin d’explorer les alentours, croisant picas, orignaux et cerfs.

Nostalgie sous les étoiles

Les dernières lueurs du jour disparues, la noirceur ayant envahi les montagnes, nous nous couchions sous un ciel rempli d’étoiles. C’était notre dernière nuit dans la Teton Crest Trail et nous allions terminer le sentier le lendemain matin. Nous avions parcouru au cours des derniers jours ce qui est considéré par plusieurs comme l’une des plus belles randonnées des États-Unis, évoluant à l’intérieur de paysages diversifiés qui abritent une faune et une flore extrêmement riches. Nous étions déjà nostalgiques et la seule question qui occupait alors nos esprits était: quand allions-nous pouvoir revenir?

Ressources : 

>http://www.decouvertesmag.com/article

Volume - 18

Partagez l'article!


Derniers articles

AILLEURS - RANDONNÉES À L'EXTRÊME EST
AILLEURS - LA RANDO D'UNE VIE, KALALAU TRAIL
AILLEURS - VOYAGE AU COEUR D'UNE FAUNE D'EXCEPTION
AILLEURS - SÉJOUR DANS UN ARCHIPEL FRANÇAIS À 25KM DU CANADA

Recherche

Lire le magazine en ligne »

s'inscrire à l'infolettre

Calendrier des activités