Article plein air d'ailleurs

Crédit photo: Charlotte Nadeau

AILLEURS - ESCAPADE DANS LE DÉSERT DE JOSHUA TREE

Publié le 26 octobre 2017, par Charlotte Nadeau

Le parc national Joshua Tree se trouve à la croisée du désert Mojave et de celui du Colorado, et doit son nom à sa végétation unique. En effet, l’arbre de Josué, qui ressemble à un croisement entre un pommier et un cactus, se trouve uniquement dans le sud des États-Unis, et en plus forte densité dans le parc Joshua Tree.  C’est d’ailleurs à cet endroit qu’on retrouve le plus grand spécimen, mesurant jusqu’à treize mètres de haut. Le cactus cholla est la deuxième vedette de ce parc hors du commun : il s’agit d’une plante qui « saute », et qui a tendance à s’accrocher aux endroits les plus improbables afin de se reproduire. 

Le désert est fascinant de par sa capacité d’adaptation à un milieu sans eau et sa chaleur accablante. Joshua Tree est le paradis des apprentis géologues et des curieux de nature; en effet, non seulement on y trouve une faune et une flore assez extraordinaires, mais on y offre à l’année des circuits organisés avec un guide expert. Il est fascinant d’apprendre que non seulement chaque désert possède une faune et une végétation qui lui sont propres, mais dans toutes les zones désertiques se trouvent ce qu’on appelle des zones de transition. Ces dernières comportent également une faune et une végétation exclusives. Les plus aventuriers ont également l’occasion de suivre des ateliers de survie dans le désert.

De plus, tout comme la plupart des déserts californiens, plusieurs compagnies offrent d’explorer le parc en jeep, comme c’est d’ailleurs le cas à Anza Borrego. Le parc est également accessible en voiture et on peut le traverser d’un bout à l’autre sans avoir à revenir sur ses pas, et les attraits majeurs sont bien indiqués sur la route. Évidemment, la meilleure option demeure de le découvrir à pied, et c’est ce qu’on a choisi de faire.

Le parc regorge de multiples possibilités d’escalade sur paroi rocheuse. Reconnu pour ses rochers arrondis, le parc est idéal pour s’initier à la grimpe, tout en proposant des défis de taille pour grimpeurs avertis. Plusieurs des rochers sont emblématiques du parc, dont le Skull Rock, en forme de crâne, Split Rock, fendue en plein milieu, et Arch Rock… en forme d’arche.

Pour vous héberger, plusieurs zones de camping sont aménagées, mais ce qui distingue le parc de plusieurs autres dans la région est que l’administration distribue chaque jour un nombre fixe de passes « arrière-pays » permettant de faire du camping sauvage.

Bref, que vous y passiez plusieurs jours ou que, comme nous, votre horaire vous contraigne à une visite journalière, le parc de Joshua Tree ne vous décevra pas !

Partagez l'article!


Derniers articles

AILLEURS - ASCENSION ET DÉTENTE THERMALE EN CALIFORNIE
AILLEURS - 5 RANDOS URBAINES À LOS ANGELES
VÉLO, RANDO ET ART GÉANT DANS LE DÉSERT D’ANZA BORREGO
AILLEURS - SÉJOUR DANS UN ARCHIPEL FRANÇAIS À 25KM DU CANADA

Recherche

Nouveau : Magazine virtuel »

s'inscrire à l'infolettre

Calendrier des activités