Article plein air d'ailleurs

Photos Charlotte Nadeau

AILLEURS - L'ASCENSION DU MONT BATUR

Publié le 16 février 2017, par Charlotte Nadeau

On se réveille à 3 heures du matin en vue d’aller monter le fameux mont Batur; on n’a pas le choix, le soleil et le climat balinais rendent impossible l’ascension en journée. Heureusement, nous dormons dans un hôtel tout près et n’avons pas à nous prendre la route à une heure du matin, comme beaucoup de touristes qui font la randonnée à partir d’Ubud.

La route qui nous mène de l’hôtel jusqu’au point de départ est sombre, on peine à croire que le deuxième plus haut sommet de Bali avec ses 1717 mètres de hauteur se trouve à nos pieds. On commence la route dans un chemin de forêt comme on les connait pour les quelques premiers kilomètres, puis rapidement on se retrouve à grimper dans la roche volcanique et dans la poussière de cendre, rendant chaque pas un peu plus lourd, frustrant et contreproductif.

Il fait toujours noir, c’est avec lampes frontales sur la tête et torche à la main que se déroule cette première heure de marche. Il fait également encore très chaud et humide étant donné que nous sommes toujours au niveau de la mer, difficile de croire que nous aurons à nous mettre plusieurs couches de vêtement au cours des prochaines heures.  C’est à mi-rando que nous apercevons le soleil commencer à se lever sur la région de Kintamani et que nous constatons avoir la tête bien au-dessus des nuages. Quel spectacle !

Faits divers :

•    L’Indonésie compte à ce jour plus de 150 volcans dont deux sont très actifs, le Kelud ainsi que le Merapi, tous deux sur l’île de Java ;
•    La dernière éruption du mont Batur a eu lieu à l’an 2000, mais la plus marquante est celle de 1917 quand une bonne partie des villages avoisinants a été détruite, en esquivant toutefois le temple Pura Ulun Danu ;
•    Le plus haut sommet de l’île de Bali est celui du mont Agung, s’élevant à 3142 mètres ;

C’est sous un soleil complètement levé que nous atteignons le sommet et sa vue éblouissante sur le mont Agung ainsi que le lac Batur, lac de cratère d’environ dix kilomètres de long. On peut même apercevoir au loin le volcan Rinjani sur l’île de Lombok, le deuxième plus haut sommet d’Indonésie. On y mange un petit déjeuner cuit à même la vapeur volcanique, des œufs au soufre n’auront jamais été aussi satisfaisants. Après le festin nous reprenons la marche, pas de temps à perdre ! Nous avons choisi de suivre le « long chemin », celui qui, une fois au sommet, fait le tour de la crête et nous fait redescendre par l’autre versant de la montagne. Sur le chemin on croise une tribu de singes qui nous sautent littéralement dessus, mais ils ne sont pas agressifs.

On apprend que les terres au pied du volcan sont extrêmement fertiles et qu’on y cultive beaucoup de riz, mais également de petits piments exclusivement locaux.

Une fois la randonnée terminée, nous sautons dans les sources thermales au pied du volcan. Nous l’avons bien mérité !

C’est vers 16h qu’on nous ramène à l’hôtel, crevées, mais heureuses de notre aventure.

Toujours en Indonésie, le RInjani est considéré comme l'un des treks volcaniques les plus exigeants au monde. Consultez notre article sur le sujet en cliquant ici! 

Partagez l'article!


Derniers articles

AILLEURS - ESCAPADE DANS LE DÉSERT DE JOSHUA TREE
AILLEURS - ASCENSION ET DÉTENTE THERMALE EN CALIFORNIE
AILLEURS - 5 RANDOS URBAINES À LOS ANGELES
AILLEURS - VÉLO, RANDO ET ART GÉANT DANS LE DÉSERT D’ANZA BORREGO

Recherche

Nouveau : Magazine virtuel »

s'inscrire à l'infolettre

Calendrier des activités