Article plein air au Québec

Régions



Derniers articles

Ici - La liberté à la volonté
ICI - NATASHQUAN : ENTRE TERRE ET MER
ICI - PORT-CARTIER : ENTRE LES ÎLES DE MAI
ICI - PORTNEUF-SUR-MER : CÔTÉ RIVIÈRE, CÔTÉ MER

photo Magazine Découvertes

ICI - LA TERRE DU PEUPLE : EEYOU-ISTCHEE BAIE-JAMES

Publié le 22 décembre 2016, par Annick Mclean

La vie me donne rarement de répit, et j’imagine qu’à vous non plus. J’ai découvert un lieu où l’on est en symbiose avec le moment présent et où l’on reprend un rythme de vie inné. On voyage pour voir du pays, pour pratiquer notre sport préféré ou encore pour s’initier à des activités, mais parfois on a simplement besoin de moments pour soi. C’est à la Baie-James que j’ai trouvé, avec grande surprise, tous ces éléments réunis.

C’est entre le 49e et le 55e parallèle, sur un territoire de 350 000 km², que je me suis rendue: à Eeyou Istchee, qui signifie «Terre du peuple».

S’imprégner de la nation

Eeyou Istchee Baie-James est peuplée de deux nations, les Jamésiens (16000h.) et les Cris (17000h.), un peuple nomade qui occupent le territoire et qui y ont survécu depuis un millénaire. Ils ont parcouru la région en suivant la migration des animaux au fil des saisons, et encore aujourd’hui, ils vivent de ces ressources en respectant leurs traditions de même que le milieu naturel.

Il est possible de revivre, pour un instant, une expérience unique à Nuuhchimi Wiinuu avec Anna et David Bossum, d’Oujé-Bougoumou, des Cris qui ont, depuis des années, mis en valeur leur culture et qui nous ouvrent aujourd’hui leur porte pour partager avec nous les connaissances de leur communauté. C’est ici que doit commencer votre séjour, en vous imprégnant de leur mode de vie. C’est ici que l’on reprend le vrai rythme de la vie, le rythme de la terre du peuple.

Le matin, un café à la main en compagnie de la famille qui prépare déjà le ragoût à l’orignal, Anna nous raconte des anecdotes, comme celle du jour où elle et son mari partirent à la chasse à l’autre bout du lac et qu’ils furent pris dans une tempête hivernale. Ils ont durent dormir dans les bois avec, comme seule ressource, leur savoir-faire. Ils passèrent la nuit dans un abri rustique fabriqué avec des branches de sapin, et un petit feu qui les a réchauffés jusqu’au petit matin. Pour eux, ce n’était pas une situation de survie: ils font partie de cet environnement, ils savent prendre avantage de ce que la nature a à leur offrir. Même seuls en forêt et en hiver, ils ne se sont jamais sentis démunis. Au contraire, ils étaient dans leur élément. C’est précisément ce type de connaissance que les Amérindiens cris ont acquis de génération en génération, et qu’ils sont heureux de propager.

Chez Anna, on prend le temps de se regarder dans les yeux, d’échanger des histoires du passé. Quand on ne pêche pas, on fabrique des rames, on tapisse de sapinage le sol de notre abri, ce qui fait errer dans le tipi une odeur si naturelle qu’on a l’impression de dormir à la belle étoile. Il n’y a qu’ici qu’on peut apprendre et expérimenter le mode de vie de cette nation. Les activités sont nombreuses et varient selon les saisons: on peut pratiquer la pêche, le canot, l’artisanat traditionnel, la préparation des peaux d’animaux ou simplement aller prendre le thé du Labrador fraîchement cueilli, en pleine forêt, en compagnie de David, qui vous le préparera sur place en un clin d’œil. En hiver, les activités principales sont la pêche sur glace, la trappe et la randonnée en raquettes.

De multiples habitations traditionnelles vous sont proposées, dans un confort authentique. À vous de choisir l’expérien ce qui vous intéresse. Un séjour d’au moins trois jours vous est conseillé pour vous imprégner de ce que les Cris ont à vous transmettre.

La richesse du territoire

Vous êtes maintenant prêt à découvrir ce que Eeyou Istchee Baie-James a à vous offrir… On ne peut passer à côté de ses immenses plans d’eau remplis de richesses qui font sa renommée. D’ailleurs, de nombreuses pourvoiries peuvent vous accueillir. Située aux portes de la mythique région de la Baie-James, la pourvoirie Aventure lac Goéland est accessible par la route. Elle offre les mêmes caractéristiques de pêche que les lacs accessibles en hydravion seulement. Ici, nul doute, votre trophée vous attend! 

Vous serez cette fois accueilli par Sylvain ou Daniel, qui se feront un plaisir de vous guider au bon spot de pêche. Le lac Goéland est bordé d’îles qui servaient de refuge à plusieurs colonies de cet oiseau nageur et omnivore qui porte son nom. Sur 251km2, vous découvrirez, dans ce vaste territoire, une qualité de pêche au doré et au brochet exceptionnelle. Ici, il y a un faible taux d’activité humaine, ce qui garantit la pureté des plans d’eau et de savoureux poissons à la chair saine.

De retour au chalet, tous réunis autour de la table, vous racontant vos exploits de la journée avec des fous rires d’adolescents, le sommeil se fera ressentir. Vous aurez déjà hâte au lendemain pour battre votre record une fois encore.

Certains vous diront que vous n’avez aucunement besoin de vous rendre si loin pour aller pratiquer votre sport préféré. Sylvain, lui, vous dira que ce ne sont que quelques heures de route pour vous retrouver au paradis!

L’union avec la nature

Un passage aux Écogîtes du lac Matagami est, selon moi, l’incontournable de la région. C’est dans un décor gracieux, mais en toute simplicité, que vous pourrez savourer l’attrait principal de Eeyou Istchee Baie-James: l’union avec la nature. 

Aucun endroit n’est comparable à ici. Vous êtes en pleine forêt boréale, où 3km de trottoir serpentent dans les bois pour vous amener à un hébergement plus que chaleureux. Vous pouvez choisir l’un des chalets faits tout en bois avec mezzanine, abondamment vitrés, qui vous donnera la sensation d’être toujours à l’extérieur. Vous n’avez pas encore fait l’expérience de dormir dans une yourte? C’est le moment et l’endroit idéal.

Mais ce n’est pas le type d’hébergement qui caractérise les lieux, car des chalets douillets et originaux, on peut en trouver partout au Québec. Ce qui différencie les Écogîtes du lac Matagami est bien au-delà des apparences. C’est un endroit si mignon où règne une atmosphère unique, un équilibre parfait entre l’homme et la nature.

Peu importe le type d’hébergement que vous choisirez, vous aurez accès à un sauna baril. De plus, chaque chalet possède un bain nordique chauffé au bois qui utilise l’eau du lac, ainsi qu’une toilette au compost. Ici, l’énergie est entièrement renouvelable à partir d’une éolienne et de panneaux solaires. Ce sont les premiers chalets d’un projet d’écogîtes à développement durable qui avait été entrepris par la ville Matagami dans les années 2000, pour être inauguré en 2006. Depuis maintenant 3 ans, l’endroit relève de sympathiques et exotiques hôtes qui font plus que vous accueillir: ils sont une référence en matière de connaissances du terrain.

Bien que l’activité principale soit le ressourcement, différentes activités sont offertes, comme l’initiation à la récolte de champignons, dont la chasse au réputé matsutake, un champignon autrefois réservé à l’empereur japonais et aux samouraïs. Ce spécimen se trouve qu’en forêt nordique, dans les vieilles forêts de pin gris. Certaines de ces espèces de champignons peuvent se vendre jusqu’à 1000$. C’est donc peu dire d’eux qu’ils sont les diamants des montagnes! 

Vous avez évidemment toutes les activités nautiques disponibles sur place tels le canot, le kayak, la voile, la baignade, la pêche ou encore une formation de survie en forêt avec les savoirs ancestraux, l’observation de la faune et de la flore, que vous pouvez faire en compagnie des propriétaires. Ils vous en apprendront sur les plantes, les médicaments naturels, et vous prépareront un thé de pétales de rose fraîchement cueillis en vagabondant sur les trottoirs environnants.

Que ce soit pour vivre des moments grandioses ou pour vous ressourcer, Eeyou Istchee Baie-James est l’endroit où se cachent les plus belles ressources méconnues qui ne demandent qu’à être explorées.

www.decrochezcommejamais.com

Vidéo


Volume - 18

Partagez l'article!


Derniers articles

ICI - PARC DE LA GATINEAU : LE PARADIS POUR LES AMATEURS DE VÉLO
ICI - TÉMISCOUATA : CANOTER SUR LA ROUTE DES PREMIÈRES NATIONS
ICI - DUHAMEL : JOUER DEHORS DANS LE TRIANGLE D'OR
ICI - BAS-SAINT-LAURENT : PARADIS INSULAIRE

Recherche

Lire le magazine en ligne »

s'inscrire à l'infolettre

Calendrier des activités