Blogue

Photos: Joannie Jacob

LECTEURS À L'AVENTURE - CANOT-CAMPING AVEC LES DAUPHINS EN FLORIDE

UN RÉCIT DE JOANNIE JACOB

Publié le 26 avril 2018,

La Floride, vraiment ? Avant de changer d’article, je vous recommande de poursuivre votre lecture et vous pourriez être agréablement surpris. Car la Floride, c’est plus que les plages remplies de Snowbirds, plus que Mickey Mouse (même si on l’aime bien) et plus que le « bling » de Miami Beach. C’est vers le Sud que je dirige votre attention, au pays des alligators : les Everglades. Avec ses 6 105 km2, les Everglades sont le troisième plus grand parc national des États-Unis.

Mon copain Francis et moi y avons fait une excursion de canot-camping de 3 jours et 2 nuits en février 2018, plus particulièrement dans les Ten Thousand Islands. Ce regroupement d’îles se situe sur la côte ouest des Everglades et donne sur le golfe du Mexique. On parle donc de canot (ou de kayak) en eau salée, quelque chose de bien diffère pour les Québécois ne vivant pas sur le bord du fleuve. Le nom est trompeur, mais c'est tout de même une centaine de petites îles au sable blanc auxquelles on a accès entre les villes de Everglades City et de Flamingo. Pour notre part, nous avons opté pour un départ à partir du Gulf Coast Visitor Center à Everglades City.

Le trajet que nous avons choisi était accessible, mais comportait sa dose de défi par grands vents, comme nous avons expérimenté la deuxième journée. Notre premier arrêt fut l’île de Tiger Key, une île longue, mais peu large, bordée d’une grande plage de sable fin et de coquillages, avec une eau bleue et limpide. Le rêve! En y allant, de jolis dauphins sont venus nous saluer, ce qui a été le cas chaque jour par ailleurs! Une rencontre habituelle pour les pêcheurs du coin, mais exceptionnelle pour nous! Soyez avertis par contre; il n’y a pas que les humains qui apprécient ces îles paradisiaques; les ratons laveurs les ont aussi adoptés. Assurez-vous donc d’apporter un contenant solide et de la corde pour mettre votre nourriture si vous ne voulez pas vous faire voler votre repas!

Le lendemain fut une journée de défi. Cette fois-ci, nous devions parcourir une bonne distance, et avec un fort vent de face. Nous nous sommes rendus à notre deuxième site, Rabbit Key, exténué, mais heureux. Cette île, plus petite, est charmante. Elle arbore une longue pointe de sable d’où on peut voir le coucher et le levé du soleil.

La dernière journée, nous avons fait le trajet du retour dès le levé du soleil et très rapidement, les conditions étant parfaites sur l’eau. Nous avons croisé plusieurs pêcheurs, qui ont nul doute été chanceux puisqu’une tonne de poissons sautaient en dehors de l’eau, atterrissant presque dans notre embarcation. Tellement que nous avons regretté de ne pas avoir apporté de canne à pêche!


 

Pour les intéressés

La planification demande un peu de travail. L'interface du site du parc national est quelque peu archaïque et plusieurs liens sont défectueux. Si vous appelez directement au parc, les rangers vous donnent également peu de recommandations pour planifier votre trajet. Les blogues d'autres amateurs de plein air demeurent la meilleure source d'information. Cependant, le jeu en vaut la chandelle.

Bien que cela soit sans frais, il faut se procurer un permis pour camper sur les îles. Pour ce faire, il faut se présenter en personne au centre de visiteur (visitor center) et cela, au plus 24 heures à l’avance ou le matin même. D'ailleurs, ne sous-estimez pas l'achalandage de ce parc, surtout les fins de semaine. Présentez-vous donc tôt le matin au bureau pour avoir votre premier choix d'île. Le bon côté c’est que le nombre de personnes par île est limité, donc vous ne risquez pas de vous piler sur le pied. En fait, vous risquez davantage de vous sentir comme Tom Hanks dans Seul au Monde! Apportez donc Wilson, ou un jeu de cartes!

Il vous faudra d'ailleurs décider de votre itinéraire par vous-même avant d'aller au centre de visiteur. Cela peut sembler simple, mais soyez modestes dans vos estimations. Puisque les îles donnent sur le golfe du Mexique, les vents peuvent par moments avoir bien peu de barrières et créer d'importantes vagues, ce qui vous ralentira considérablement si elles sont de face. De plus, prenez en compte la marée. L’idéal est de coordonner votre départ et votre arrivée pour pagayer avec la marée; c'est-à-dire partir à marée haute et revenir vers la berge à marée basse. Cela peut faire une grande différence sur la durée de votre parcours, comme nous l’avons expérimenté.

Dernier conseil: procurez-vous une carte nautique. Il n’y en a pas au centre des visiteurs donc il faut l’acheter avant, par exemple à la marina de Chokoloskee. Un outil indispensable pour planifier votre escapade et naviguer. Sinon, l’application Maps.me, qui permet d’accéder à des cartes et de se situer par GPS sans Internet, fonctionnait étonnamment bien.

Il ne me reste plus qu’à vous dire de vous amuser et de découvrir autant d’îles que vous le souhaitez, que ce soit pour une nuit ou une semaine!


À PROPOS DE L’AUTEURE

Joannie Jacob vit à Val-d’Or en Abitibi-Témiscamingue et adore se retrouver en nature. Curieuse de nature, elle voyage présentement autour du monde avec son conjoint et collectionne les aventures de plein air, dont des excursions de canot-camping et des randonnées pédestres.


 

VOUS VOULEZ VOIR VOTRE RÉCIT DANS DÉCOUVERTES?

Que ce soit pour nous raconter une expédition sur l'Everest, une sortie en kayak entre amis ou bien un week-end en famille dans un parc national; tous les sujets touchant le plein air, le sport et le voyage sont acceptés.

En plus d'être publiés sur notre site web, les auteurs des récits choisis seront automatiquement inscrits à un concours spécial, qui sera lancé dans la nouvelle édition de Découvertes, en juin 2018!

Qu'attendez-vous? Sortez votre meilleure plume et partagez vos aventures avec des dizaines de milliers de lecteurs! 

Conditions

Afin d'augmenter vos chances d'être publié, nous vous invitons à inclure:

> Un texte  en français d'un minimum de 250 mots

> Plusieurs photos de bonne qualité

> Une brève biographie

Cliquez-ici pour soumettre un article

Merci aux Hôtels Le Germain de rendre ce concours possible!

Partagez l'article!


Derniers articles

3 RAISONS DE VISITER LE PARC NATIONAL DE TURSUJUQ
LECTEURS À L'AVENTURE - L'ÎLE AUX MILLE MERVEILLES
BLOG - L’ENTRE-SAISON, ENTRE AMIS
ACTUALITÉS - AGRANDISSEMENT DU PARC NATIONAL DE LA POINTE TAILLON

Recherche

Nouvelle édition »

s'inscrire à l'infolettre

Calendrier des activités