Entrevue plein air

Nos entrevues



Derniers articles

Les peurs contrôlées de Mylène Paquette
ENTRETIEN AVEC NICOLAS BODART
PATRICK READER, LE PARTAGE D’UNE PASSION POUR L’ARCTIQUE ET LES MERVEILLES DU MONDE!
DOMINIQUE MALTAIS - SANS DEMI-MESURE

À LIRE AUSSI: Parapente hivernal au cœur de Val d'Anniviers

 

ENTRETIEN AVEC NICOLAS BODART

DÉCOUVERTES DU MONDE

Publié le 20 janvier 2016,

 

L’ÉQUIPE DÉCOUVERTES TIENT À VOUS PRÉSENTER DE FAÇON UN PEU PLUS PERSONNALISÉE LES GENS QUI COLLABORENT DE PRÈS OU DE LOIN AVEC LE MAGAZINE DÉCOUVERTES. DANS CETTE SÉRIE D’ENTREVUES, NOUS SOUHAITONS COMMENCER AVEC L’UN D’ENTRE EUX QUI À UNE NOTION PLUS INTERNATIONALE, CAR IL EST ORIGINAIRE ET IL HABITE EN BELGIQUE. PAPA D’UN CHARMANT GARÇON DE 7 ANS, ACTIF PROFESSIONNELLEMENT DANS LE MONDE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, SA RÉELLE PASSION RESTE AVANT TOUT LA NATURE ET L’AVENTURE. IL EST EN POSSESSION DU DIPLÔME D’ACCOMPAGNATEUR EN MONTAGNE, UN ATOUT POUR LUI PERMETTRE DE PARTAGER AVEC D’AUTRES SA PASSION DE LA MONTAGNE. IL ORGANISE DONC DEPUIS PEU DES SORTIES EN MONTAGNE AVEC DES GROUPES QUI COMME LUI VEULENT PRENDRE LE TEMPS DE VOIR LE MONDE AUTREMENT.

D’OÙ TE VIENT CETTE PASSION POUR LA NATURE? J’ai découvert la montagne à 18 ans. En rejoignant un ami en Suisse qui préparait son admission à l’ENSA (École nationale de Ski et d’Alpinisme, l’école française formant les guides de haute montagne). Ce fut une réelle découverte et le début d’une longue passion. S’en sont suivi des stages d’alpinisme, de canyoning et de nombreux voyages…

 

FAIS-TU D’AUTRES SPORTS POUR RESTER EN SANTÉ ET PRÊT POUR TES GRANDES RANDONNÉES? J’essaie de courir régulièrement et tente de garder ma sortie hebdomadaire en vélo de montagne, mon autre passion sportive.

 

QUEL EST TON MEILLEUR SOUVENIR EN MONTAGNE? Ils sont nombreux. Avoir atteint le sommet de l’Obergabelhorn avec mon ami Bruno est un souvenir formidable. Voir des amis sincèrement émus après avoir gravi leur premier sommet en est un autre. Ou la première nuit sous tente avec mon fils alors qu’il n’avait que 3 ans reste inoubliable.

 

QUELLE EST TA RECETTE PERSONNELLE POUR MAINTENIR TON MODE DE VIE ET TA PASSION DU PLEIN AIR? C’est un équilibre fragile. Allier vie de famille et cette passion qui m’oblige à partir loin et parfois longtemps n’est pas toujours facile. J’essaie de partager ce que je fais et vis autant que possible en essayant de faire gouter à mes proches cette passion, tout doucement, très progressivement.

 

COMMENT VOIS-TU L’ENVIRONNEMENT ÉVOLUER DEPUIS TA PASSION POUR LA HAUTE MONTAGNE? Je vois l’effet du réchauffement climatique très nettement. Le recul des glaciers en Oisans, par exemple, est très frappant. Et en même temps, je me rends compte d’une réelle prise de conscience de la part des acteurs de la montagne, de la nature en général. Un plus grand respect de l’environnement au fil des années est tangible. Ce qui est vraiment positif.

 

AS-TU DÉJÀ VISITÉ LE QUÉBEC? SI OUI, COMMENT DÉCRIRAIS-TU TON AVENTURE PLEIN AIR ICI COMPARÉE À L’EUROPE?  SINON, QUEL ENDROIT VOUDRAIS-TU DÉCOUVRIR? Je ne suis jamais allé au Québec, mais cela fait partir du top 10 des destinations que j’ai envie de découvrir. Le Québec me fait rêver…Ce qui se bouscule dans ma tête quand j’y pense c’est d’admirer les baleines dans le delta du Saint-Laurent, Me perdre en Gaspésie en écoutant Kevin Parent, assister au Festival d’Été de Québec ou aller sur les traces des romans de Michel Tremblay à Montréal. J’aimerais beaucoup découvrir la région du Ladakh/Zanskar (Inde), le Japon ou l’Indonésie par exemple. Un grand projet est présent dans ma tête depuis longtemps: rejoindre le cœur de la route de la soie en Ouzbékistan en partant du Boutan, en enchainant des grands treks en Inde, Tibet, Pakistan et Kirghizstan. L’envie est là, maintenant il faudra trouver le temps de la vivre.

 

QUE DIRAIS-TU À UN TOURISTE QUÉBÉCOIS POUR L’ENCOURAGER À ALLER VISITER L’EUROPE? Je lui dirais «Viens en Europe, car tu y trouveras une diversité de paysages facilement accessibles sur une surface réduite. Puis outre la nature variée, en quelques heures tu passes d’une culture à une autre; d’une façon de vivre à une autre…» Où que l’on aille, le contact avec les gens est essentiel. Cela fait partie des choses que l’on retient et qui marquent après chaque voyage.

 

SI TU AVAIS UN CONSEIL À DONNER À CEUX QUI SONT MOINS AUDACIEUX, CE SERAIT QUOI? Je leur dirais d’oser! Les choses sont souvent moins difficiles qu’il n’y parait. Et parfois, pour oser franchir le pas, s’entourer d’un guide est rassurant et très enrichissant.

 

QUELLE IMPORTANCE ACCORDES-TU AUX MAGAZINES PLEIN AIR COMME DÉCOUVERTES? J’y trouve de nombreux intérêts. D’abord, le premier contact se fait au travers des photos! Elles font rêver! Ensuite je trouve intéressant de lire des articles et récits de personnes réalisant des choses très engagées physiquement, ou par des personnes simplement amoureuses de la nature, ou encore par des personnes habitées par un véritable engagement quant à la protection de l’environnement. La diversité des thèmes abordés me plait. C’est aussi pour moi une source d’inspiration pour d’autres projets, voyages…

 

QUELS SONT TES PROJETS NATURE À VENIR? Mes projets pour l’année à venir sont nombreux. Je veux continuer à faire découvrir ce formidable espace qu’est la montagne à mon fils et à des proches qui ne connaissent pas cet environnement. Plus personnellement, j’ai envie de continuer à explorer l’association rando/alpinisme et parapente. Quelques projets de vol-rando sur plusieurs jours sont en gestation.

 

POUR TERMINER, QUELLE AUTRE PASSION TE TIENT À CŒUR? Oui, j’en ai une autre: celle du vin. J’entame ma 6e année d’œnologie. Loin des sommets, c’est un tout autre plaisir: celui de découvrir un métier et un produit extraordinaires et tout simplement de passer un merveilleux moment entre amis. Le lien avec la montagne? Là-haut, un p’tit ballon de rouge n’est jamais bien loin..

 

QUESTIONS QUIZZ-EXTRA:

Ton snack préféré en randonnée? J’ai essayé plein de produits. Là maintenant, ce que j’aime ce sont des fruits séchés (pomme, ananas, mangue) et des compotes que je vole à mon fils! Dès que j’en trouve, j’ai dans mon sac des petits biscuits suisses à base de pain d’épice. Pour les personnes qui m’accompagnent, je leur donne un petit sachet de chips salées et quelques friandises pour le moral.

Ta top marque de chaussure de montagne? Où l’équipement clé pour faire une bonne randonneé? Une bonne chaussure c’est indispensable! Solidité et confort sont importants. Deux marques européennes qui ont fait leur preuve: Meindl et La Sportiva.

Quelle est la 1re chose que tu mets dans ton sac à dos avant de partir? Une couverture de survie! En cas de pépin (même sans gravité), ça permet de garder la chaleur du corps en attendant les secours. En cas de bivouac forcé, c’est un formidable isolant.

Ton livre de chevet? Un livre me vient à l’esprit Le col de l’ange de Simonetta Greggio. Rien à voir avec la montagne. Juste un roman plein de finesse, de délicatesse et d’intelligence.

Ton site web de référence? Le site www.camptocamp.org. Une mine d’informations pour les amoureux de la montagne !

Ton dicton préféré? Un ami guide m’a dit un jour en riant «Si tu tombes, c’est la chute. Si tu chutes, c’est la tombe». Ca éloigne le mauvais œil parait-il!

Le conseil clé à ton fils? D’exprimer ses envies sans préjugé et de tout mettre en œuvre pour les vivres.

Ton lieu de rêve? Pas vraiment de lieu rêvé. Un endroit où je pourrais accueillir des gens, leur faire à manger et un point de départ pour des randos faciles… Ca ça me parle!

Qu’est-ce que signifie Découvertes pour toi? Cela signifie aller à la rencontre de l’inconnu avec envie, passion et fébrilité.

Volume - Exclusivité Web

Partagez l'article!


Derniers articles

Les peurs contrôlées de Mylène Paquette
PATRICK READER, LE PARTAGE D’UNE PASSION POUR L’ARCTIQUE ET LES MERVEILLES DU MONDE!
DOMINIQUE MALTAIS - SANS DEMI-MESURE
ENTREVUE - JEAN LEMIRE, L'AVENTURIER DES MERS

Recherche

Lire le magazine en ligne »

s'inscrire à l'infolettre

Calendrier des activités