Chronique plein air

Catégorie



Chronique populaire

SE TOURNER LA LANGUE
CAMÉRAS+SPORTS
GOÛTS D’ORIENT
À ESSAYER CET ÉTÉ: LA SALADE SOM TAM

photo Chlorophylle

PORTRAIT - CHLOROPHYLLE, RETOUR EN FORCE

Publié le 9 janvier 2017, par Diane Laberge

La marque québécoise est plus déterminée que jamais. On aimait déjà ses vêtements plein air à la fois beaux et chauds; on craque maintenant pour sa conscience environnementale.

Dans l’univers du vêtement plein air, nombreux sont les géants mondiaux à rivaliser d’audace pour prendre d’assaut le marché québécois. Courageuse et tenace, la petite entreprise québécoise mise sur un plan d’action hautement écolo et une stratégie de distribution des plus audacieuses pour conquérir le monde. Si l’achat local vous intéresse, c’est le temps de faire un geste responsable tant pour la planète que pour l’économie d’ici!

Québécoise pure laine

L’entreprise est née en 1980 de l’idée de deux entrepreneurs de Chicoutimi passionnés de plein air. Parce qu’il fait froid l’hiver dans le nord du Québec, les deux comparses ont voulu créer une marque 100% québécoise qui conviendrait parfaitement au climat d’ici et qui répondrait aux besoins des gens d’ici. Aujourd’hui, l’entreprise embauche plus de 125 employés et poursuit sans relâche sa mission première: améliorer la performance de ses vêtements tout en respectant ses valeurs intrinsèques d’intégrité, d’innovation et de respect.

Écolo

Il y a longtemps que Chlorophylle fait dans le coton bio et les fibres synthétiques recyclées. Depuis quelques années, force est d’admettre que les produits chimiques utilisés dans la fabrication de traitements déperlants durables pour les vêtements plein air sont sous la loupe. Afin de diminuer leur usage, Chlorophylle favorise des méthodes de fabrication beaucoup moins polluantes – objectif zéro fluorocarbone à chaîne longue –, ce qui donne des vêtements plus responsables. Chaque année, l’entreprise investit dans la recherche et le développement, n’hésitant pas à aller sur le terrain tester de nouveaux tissus, matériaux et isolants, comme l’asclépiade, par exemple. «Nous croyons que les amateurs de plein air sont prêts à jongler avec la délicate équation entre opter pour un vêtement de grande qualité qui nécessitera peut-être un soin différent ou choisir un vêtement performant composé de matières chimiques reconnues pour leur côté polluant», affirme Marc Tremblay, PDG d’une marque qui vise résolument à faire migrer ses produits vers des technologies plus vertes présentant moins d’impact sur l’environnement.

Techno

Avec 36 ans de savoir-faire mis au service de la technologie, les vêtements Chlorophylle sont des plus performants. Depuis ses débuts, la marque habille d’ailleurs de nombreux aventuriers québécois pour qui performance et confort sont des incontournables. Saviez-vous que Chlorophylle avait participé à l’une des expéditions les plus difficiles du 20e siècle quand, en 1987, on traversa à ski la calotte polaire de la Russie au Canada? Aujourd’hui, parlez-en à Dominique Maltais – double médaillée olympique en snowboardcross et 5 fois détentrice du Globe de cristal –, à Alexandre Bilodeau – double champion olympique en ski acrobatique – ou à Jay Jay Anderson, quatre fois champion du monde en surf des neiges. Tous sont devenus des ambassadeurs de la marque partout dans le monde, chacun à sa façon.

Beau et chaud

Chlorophylle, c’est une collection de plus d’une centaine de produits pour hommes, femmes et enfants. L’entreprise compte aujourd’hui 15 boutiques signature au Québec. Ses produits – vestes et manteaux, pantalons, chemises et chandails, sous-vêtements et accessoires – sont aussi disponibles en ligne et chez plusieurs détaillants partout au Québec et même en Ontario. Tendance, performant, beau et chaud; le vêtement Chlorophylle, c’est tout ça. Et surtout, c’est 100% québécois!

http://www.chlorophylle.net

Volume - 18

Partagez l'article!


Derniers articles

TENDANCE - L'ÉTÉ N'A QU'À BIEN SE TENIR
TECHNO DÉCOUVERTES - ÉQUIPÉ POUR CAMPER
PORTRAIT - TUTJAK KAYAK
CERTIFIÉ D - BLIZZARD ET NORDICA À LA FINE POINTE DE LA TECHNOLOGIE

Recherche

Lire le magazine en ligne »

s'inscrire à l'infolettre

Calendrier des activités